Convention territoriale globale entre la C.A.F. et la C.C.B.A.

 

Signature d'une convention territoriale globale entre la CAF et la CCBA représentée par Elisabeth Dupuy-Mitterrand et Jacques Fitan

(voir l'article paru dans la DDM le 6 janvier 2019)

 

Publié le 06/01/2019 à 10:13

La CAF au service des territoires

Social - Social

Les conventions CEJ et le CTG ont été signés vendredi à la CAF./ Photo DDM Nedir Debbiche.
Les conventions CEJ et le CTG ont été signés vendredi à la CAF./ Photo DDM Nedir Debbiche.

Les contrats enfance jeunesse, signés entre la CAF et les collectivités, sont appelés à se changer en contrats territoriaux globaux, les CTG, plus ambitieux.

 

A chaque secteur du Gers ses problèmes spécifiques. Comment adapter les réponses aux besoins ? La CAF du Gers, via les contrats enfance jeunesse (CEJ), apporte depuis des années des financements pour les structures d'accueil des enfants en bas âge et les tarifs de ces structures. Vendredi, la CAF avait réuni les collectivités territoriales pour la signature des CEJ. Si ces contrats conservent toute leur utilité pour faciliter l'accueil des enfants, ils sont appelés à évoluer. La CAF a en effet signé avec la communauté de communes du Bas-Armagnac une convention territoriale globale, la 2e mise en place dans le département après celle du Savès. Un outil de plus dans la panoplie du service public pour apporter les solutions les appropriées au terrain, y compris dans le domaine de l'enfance. Mais cette fois dans tous les compartiments du domaine social : la petite enfance, mais aussi le logement, la parentalité, la santé, etc. A chaque communauté de communes de définir ses demandes. Dans le cas du Bas-Armagnac, où plus de 41 % des habitants bénéficient des minima sociaux, l'accès aux droits, le logement des jeunes, la mobilité en milieu rural figurent en bonne place. Dans chaque convention, les objectifs à traiter en priorité et les moyens pour ce faire sont définis après un diagnostic. La signature de la convention facilite la coordination des différents acteurs en charge de telle ou telle question car le contrat territorial global réunit la CAF, la CPAM, la MSA, l'union départementale des CCAS et le département. Le but est de mettre en place une politique sociale la plus adaptée possible aux besoins prioritaires.


Le chiffre : 58,2

Familles > Enfants. Dans le département, dans 58,2 % des familles avec des enfants de moins de 3 ans, les deux parents travaillent et ont besoin d'un mode de garde local.


14 M€ pour les CEJ

La CAF du Gers consacre plus de 7 € aux 36 signataires de contrats enfance jeunesse du département. Plus de 6 M€ sont versés directement aux gestionnaires. Ce dispositif couvre près de 85 % du département. Chaque enfant de moins de 4 ans reçoit ainsi 1.180 € d'aide.

Haut de page